Rechercher dans ce blog

dimanche 11 mai 2014

Muraille gallo romaine de Beauvais


Beauvais (Civitas Bellovacorum, Caesaromagus, Belvacum, Bellovacum) est une ville du département de l'Oise, sur le Thérain  qui s'y divise en plusieurs bras.

Beauvais a toujours été une des localités les plus importantes de la Gaule du Nord. On a trouvé dans ses environs immédiats de nombreux vestiges de l'âge de la pierre et de celui du bronze. Avant la conquête de notre pays par César, cette ville était la capitale de la cité des Bellovaques, une des tribus les plus considérables de la Gaule, à laquelle on a attribué avec une grande vraisemblance des monnaies d'or et de potin, d'un type particulier. Ces peuples, renommés pour leur vaillance, soutinrent pendant douze ans, contre les Romains, une lutte acharnée, et leur soumission définitive, vers l'an 46 av. J.-C., entraîna la soumission de la Belgique entière. 
L'oppidum gaulois, nommé Bratuspentium, qui paraît avoir été la principale place d'armes des Bellovaques, avait succombé vers l'an 57 avant l'ère chrétienne. On a beaucoup et longuement discuté pour savoir si ce lieu devait être placé à Gratepanche, dans l'Amiénois, ou sur le territoire de Vendeuil-Caply, canton de Breteuil (Oise). Quoi qu'il en soit de ce petit problème historique, l'emplacement même de Beauvais, déjà certainement habité aux époques antérieures à la conquête, devint, après l'établissement des Romains, le siège d'une ville fortifiée avec des temples, un théâtre et des arènes, dont on a retrouvé les restes au lieu dit le Mont-Capron; cette ville reçut le nom de Caesaromagus; mais ce nom imposé par les vainqueurs tomba en désuétude et fut remplacé, dès la fin de l'occupation romaine, par une appellation dérivée de l'ethnique des Bellovaques, modifié sous la forme Belvacus, ou Belvagus, d'où Beauvais.
Cette ville fut au nombre des quarante-neuf cités qui, aux IVe et Ve siècles, formèrent la grande confédération des Bagaudes pour résister aux abus d'autorité de la Rome impériale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire