Allée couverte de Coët Correc








Cette allée couverte présente la particularité d'être enjambée à son extrémité ouest par les vestiges d'un calvaire en pierres sèches (ardoises) érigé à la fin du XIXe siècle par un certain Mathurin Le Flohic, « agriculteur très pieux ». Des cartes postales du début du XXe siècle représentent l'édicule sous la forme d'un escalier double (à deux rampes opposées) se terminant par une petite plateforme sur laquelle se dresse un massif de pierre surmonté d'une croix. Lors des fouilles archéologiques conduites en 1984-1985, le calvaire fut éventré au-dessus de l'allée couverte. Depuis, il a été remonté mais aux deux tiers de sa hauteur.



Articles les plus consultés